Des experts dans l’approche des traumatismes

Maintenant notre expertise est exporté à Hébron-Sud. Récemment nous sommes reconnus par le Ministère de l Education de l’Autorité Palestinienne. Aussi le Ministère des Affaires Etrangères de l’Allemagne a subventionné notre programme de transformation des traumatismes. Cette reconnaissance est très importante pour notre école.

Une semaine avant Noël, un groupe de 20 personnes, tous des professeurs d’écoles diverses,  se rencontrent dans le centre du communauté à l’école Hope Flowers. Ils ont participés à la dernière partie du programme d’expertise de trauma. L’enseignement est donné par Mahmoud, aussi coördinateur pour ce programme d’expertise. C’est pendant 20 ans qu’on a développé cette expertise pour aider les professeurs avec une grande partie des enfants qui présentaient des problèmes de comportement et des problêmes d’études. La cause est d’être témoins ou victimes de violences quotidiennes.

The late Hussein Issa, founder of Hope Flowers, had the motto: “all violence comes from an unhealed wound”. Hope Flowers is built on this simple recognition, and it is the basic principle for the educational curriculum. The trauma handling programme is therefore at the core of it’s philosophy, and it is a very important recognition of Hope Flowers’ achievements that their expertise is now being extended to other areas of the West Bank.

The teachers from the South-Hebron area who participated in the programme are all without exception enthusiastic about what they learn. “This is an approach that taught me that I first have to face my own traumas before I can help my pupils”. “This programme has given me very practical advice on how to handle difficult and aggressive behaviour of children”. “Now I no longer think that a child is lazy if they cannot come along quickly enough, but I am able to recognize the fear and hurt that causes such problems”. “In this programme I have learned how I can help children to express themselves when I see that they are too quiet and don’t interact with their peers”.

Nourhan

nourhan“Depuis que je visite l’école j’ai changé et beaucoup s’est amélioré. Je suis heureux  avec mes camarades de classe et maintenant j’ai beaucoup   d’amis.”

Ici l’histoire de Nourhan Hassan Masalmeh; elle a 12 ans et elle visite l’école depuis une année. Sa famille habite dans le village al-Doha. Autrefois sa famille ne lui a pas donnée beaucoup d’attention. Les deux parents travaillent et Nourhan devait s’occuper de ses 5 fréres et 1 soeur. Nourhan avait des grands problèmes avec l’ étude, et les personnes l’avaient traitée de retardée. Elle vivait très isolée.

 

A l’école Hope Flowers on a analysé sa situation. On a constaté de multiples problêmes. C’est pourquoi l’école a construit un plan intégral. Son professeur Fatin: “Nourhan apprend bien avec l’ordinateur, notre salle spéciale pour les ordinateurs a très bien fonctionné pour elle, surtout pour sa capacité de se concentrer.

Après une année Nourhan peut suivre les leçons de lecture, d’écriture et l ‘enseignement géneral. Pendant les premières semaines à l’école, Nourhan était extrêmement introvertie mais maintenant elle s’approche sagement des autres élèves et elle a fait quelques amies.

Mais surtout  son image de soi et sa personalité ont grandi, cela fait confiance pour l’avenir.